Marke:

Typ:

Nickname:

Farbe:

Jahrgang:

Masse:



Rahmen:

Rahmen-Nr.:

Bremsen:

Bremshebel:

Schalthebel

Schaltwerk:

Schutzblech:

Umwerfer:

Lenker:

Lenkerband:

Kurbel:

Pedale:

Reifen:

Nabe:

Felgen:

Sattel:

Zustand:













Ladyracer:  Peugeot Jubilé, blassgrün

Peugeot (Made in France)

Peugeot Jubilé, 12 vitesses, Ladyracer

„Cécile“

blassgrün

1983

535 mm (Sattelrohr, Mitte Tretlager bis OK Sattelrohr)
535 mm (Mitte Sattelrohr bis Mitte Steuerrohr)
Für Körpergrössen von ca. 160 - 175 cm geeignet

Stahlrahmen Peugeot Carbolite 103

Y204-09452

Weinmann Type 500

Weinmann

Simplex

Simplex

Simplex

Simplex SX810 (Peugeot)

Guidons Philippe, Alu

Deda Elementi Tape cork, orange (neu)

Peugeot

bTwin Alu road pedals (neu)

Kenda Kontendor Competition (700 x 26C), orange (neu)

Maillard

Rigida A-1320

Perache 037 Lady, Haute de Gamme

Ein Damenrenner in wunderschöner Farbkombination. Die neuen Anbauteile sind ganz in der Farbe der Decals des Peugeot Logos in orange gehalten. Der originale dezent blassgrüne Rahmen ist in Top-Zustand, hat kaum Kratzer und überhaupt kein Rost. 
Der Racer fährt sich rassig und ist sehr wendig, genau richtig, um durch alle Innenstadtschluchten flitzen zu können.
Für den Komfort sind die originale Lichtanlage und der praktische Park-Ständer am belassen. Auf Wunsch können diese problemlos auch demontiert werden.


VERKAUFT,
nach Zürich.



Herleitung des Übernamens: „Cécile“

Cécile Odin (born October 4, 1965 in Blaye, Gironde, France) is a French international cyclist active from 1983-1996.
Odin raced in two Olympic Games, Los Angeles 1984 and Seoul 1988, finishing 11th & 28th in the Women's Road Race. She made 3rd place overall in the Women's Tour de France (Grande Boucle) in 1985 and 1994, winning stage 6 in 1994. She won a World Championship in 1991 as part of the French Women's Team Time Trial Team.

(Quelle: http://en.wikipedia.org/wiki/Cécile_Odin)



(Bild: http://www.cyclingarchives.com/beeldfiche.php?beeldid=30790)


Zusatzinformationen zu diesem Objekt:
En 1882, Armand Peugeot, inspiré par une mode venue d'outre-manche, lance la fabrication en série du grand-bi "Le Français" et ouvre un atelier de 300 ouvriers à Montbéliard. C'est un succès, qui pousse Peugeot à poursuivre, avec la fabrication de tricycles, puis en 1885, de bicyclettes à roues égales et transmission par chaîne (16 000 unités en 1897 et 20 000 en 1900). En 1886, Peugeot ouvre un nouvel atelier à Beaulieu (Mandeure), qui deviendra son principal site de production de bicyclettes jusqu’aux années 1970.

En 1889, les cycles Peugeot sont présentés à l’Exposition universelle. Face à l'engouement populaire, la marque au Lion ouvre alors un magasin avenue de la Grande-Armée à Paris.

En 1890, Peugeot sort "La Lion", qui séduit rapidement une clientèle féminine grâce à son élégance et sa robustesse : cette bicyclette ne pèse en effet "que" 22 kg, se décline en modèle à cadre droit ou à col-de-cygne et possède un garde-chaîne ainsi qu'un garde-robe.

Quelques années plus tard, Peugeot s'adressera à une clientèle férue de compétitions cyclistes en proposant une bicyclette à deux vitesses, par retournement de la roue arrière.

À partir de 1930, Peugeot collabore avec le Stéphanois Automoto qui lui-même s'associe au Dijonnais Terrot. Il les absorbe, respectivement, en 1962 et 1959.

Fabricant de chaînes de transmission depuis 1895, Peugeot crée en 1946 avec deux autres entreprises la société SEDIS, qui sera un temps le plus gros producteur mondial de chaînes de bicyclettes5.

En 1972, Peugeot (via sa filiale France Motor Cycles) reprend une autre usine à Romilly-sur-Seine.

Jusque dans les années 1980, les cycles Peugeot étaient une marque phare en France, aux côtés de concurrents tels que Motobécane, Gitane, Mercier et quelques autres.

En 1992, pour faire face à la concurrence asiatique, les cycles BH (Beistegui Hermanos, Espagne) achètent la licence de fabrication des cycles Peugeot en Europe et se rapprochent de Gitane pour créer le groupe Cycleurope.

En 2004, la licence accordée à Cycleurope n'est pas renouvelée. Peugeot reprend en main la production (à Romilly) et la distribution des cycles Peugeot (qui se fait désormais via son réseau "automobiles), même si la fabrication en tant que telle est toujours sous-traitée à Cycleurope.

Autres marques:
Peugeot a également produits des cycles sous des marques secondaires telles que Griffon et Aiglon (marque créée en 1902 par M. Debarelle à Argenteuil et rachetée par Peugeot en 1922) et les sous-marques meilleur marché Helium et Talbot.

(Quelle: http://fr.wikipedia.org/wiki/Cycles_Peugeot)




 








































































 

Zusatzinformationen zu diesem Objekt